QUOI DE NEUF?

AG 2018 le22 mars 2019 (cf la page AG 2018 dans le menu)


 EVENEMENTS RECENTS ET FUTURS

27 AOUT: Sortie exceptionnelle de découverte de l'hydrologie du Causse (cf page d'accueil) Rdv 13h30 place dela Halle à Thémines
Malgré une date de fin de vacances, ils étaient assez nombreux à suivre l’excursion organisée par  l’association patrimoniale d’Issendolus le 27 août afin de découvrir  le sous-sol du Causse de Gramat de la perte de Thémines à la résurgence de Cabouy.
Menés par le Pr Couturié, géologue de l’Université de Clermont-Ferrand, nous avons pu comprendre les différents réseaux souterrains (Padirac, Limon et L’Ouysse) avec  la découverte des pertes de Thémines, de L’Hôpital et  de la Pucelle et une résurgence avec la visite de celle Cabouy. Le passage à L’Hôpital-Beaulieu a été l’occasion de visiter la salle capitulaire du 13e siècle et la gourgue qui précède la perte.
Cerise sur le gâteau, la visite des moulins associés à ces lieux mythiques qui mériteraient une restauration,  a permis d’appréhender tout un mode de vie qui n’est finalement pas si lointain.
Suite à ce succès, l’association pour le Patrimoine Matériel et Immatériel  d’Issendolus, L’Hôpital-Beaulieu et Sainte Fleur réfléchit à de futurs événements  comme une conférence dédiée aux Moulins, une journée encore orientée vers l’hydrogéologie du Causse, une thématique sur le patrimoine immobilier et une journée en collaboration avec le Grand Figeac.

Fête de Ste Fleur 5-6 octobre 2019, QU'ON SE LE DISE!
accord avec le choeur Marlival pour la veillée du 5 octobre (jour de Ste Fleur au calendrier romain):
60 choristes dans l'église d'Issendolus à 20h30, il faut la remplir!


SALLE CAPITULAIRE
JUILLET 2019

Subvention Régionale votée qui permet l'engagement des travaux d'urgence
MAI 2019

-Visite sur site de Mme Delfour, élue chargée du patrimoine pour le Grand Figeac accompagnée de M Philip. Nous l'avons accueilli avec Mme Mey-Fau et M.le maire. Elle a bien écouté notre demande quant à l'implication du Gd Figeac dans le projet de restauration. Pour l'instant, elle ne nous donne pas beaucoup d'espoir.
-Lettre de soutien à la candidature de la Mission Bern de M Requier, sénateur du Lot.
-Le 20 mai, le Conseil départemental du Lot a voté la subvention demandée 
AVRIL 2019
-Autoristaion d'engager la subvention DRAC
-Demande d'avance de 30% sur subventions DRAC
-Contrat de maîtrise d'oeuvre signé avec l'Agence S. Thouin pour l'étude de diagnostic qui devrait se terminer fin juillet avec un coût global de restauration et un lotissement de travaux pluriannuel
-Soutien à la candidature de la Mission Bern de Mme Huguette Tiegna, députée du Lot.
-Soutien à la candidature de la Mission Bern de M Aurélien Pradié, député du Lot
-Soutien à la candidature de la Mission Bern de Mme Angèle Préville, sénatrice du Lot
-Visite du site le 20 par Mme Delfour, vice-Présidente en charge du patrimoine du Grand Figeac, accompagnée par Mme Mey-Fau, conseillère départementale et M Philip du Gd Figeac
-Début de l'étude de diagnostic avec le premier lot du relevé topographique pour construire une image 3D dela salle capitulaire.

MARS 2019
-Dossier de candidature à la Mission Bern pour une contribution à la restauration soutenue par la Fondation du Patrimoine Midi-Pyrénées

FEVRIER 2019
- Subvention municipale votée
- L'arrêté préfectoral d'autorisation de travaux est signé
- On attend le vote régional pour notre demande
- La DRAC (affaires culturelles Etat) accorde la subvention demandée pour 2019
- Le CD46 considère notre projet de restauration comme prioritaire pour 2019, en attente du vote de subventions

DEBUT JANVIER 2019:
-Demande d'autorisation de travaux.
-Envoi des dossiers de demande de subvention au département, à la région, à la DRAC(Etat), intercommunalité Gd Figeac et la commune Issendolus et envoi de la demande d'autorisation de travaux d'un site classé.

-Fin DECEMBRE 2018: chiffrage des travaux urgents à 9600€ et renvoi du dossier de demande de subvention y compris à la Région Occitanie.
-4 DECEMBRE 2018: Réunion avec la DRAC et le CD46 qui recadre le dossier de demande de subvention en y rajoutant une ligne de travaux urgents (cf CR ci-dessous).
-NOVEMBRE 2018: dossier de demande de subvention envoyé au CD46 et à la DRAC

-SEPTEMBRE 2018: Choix du cabinet d'architecte pour l'étude de diagnostic Cabinet Stéphane Thouin d'Agen assisté de Gilles Séraphin de Cahors, spécialiste du patrimoine lotois. Devis de l'étude 13200€

- Septembre 2017: acquisition de la salle capitulaire
- 4 décembre 2017: réunion de lancement du projet de la restauration avec la DRAC, les collectivités (Issendolus, Gd Figeac,         Département).cf CR ci-dessous
- Janvier 2018: sélection de 3 architectes du patrimoine pour concourir à l'appel d'offre 
- Le site d'inventaire du patrimoine de Thierry Maillard est accessible dans le menu: très complet!

                    http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr
- Deux cartes de circuits pédestres (un long, un court) élaborés par T. Maillard, passant à proximité de sites patrimoniaux sont disponibles dans le menu. Belles découvertes, à voir, revoir et recommander! Différent à chaque saison.

                    http://thierry.maillard.pagesperso-orange.fr/fr/services/issendolus/circuits/circuit_patrimoine.htm

ASSOCIATION POUR LE PATRIMOINE MATERIEL ET IMMATERIEL D’ISSENDOLUS, L’HOPITAL-BEAULIEU et STE FLEUR
Siège : Mairie, 46500 Issendolus, SIRET 832 113 567
 
CR de Réunion
OBJET : Restauration de la salle capitulaire de L’Hôpital-Beaulieu
Date : 4 décembre 2018
Lieu : Mairie d’Issendolus
Présents :
Françoise DELMOND, DRAC              Francis KOVACS, Président
Manon VIDAL, DRAC                          Christine MATHIS, Secrétaire
Julien Ollivier, DRAC                          Marie-Paule KOVACS, Trésorière
Laure LOISEAU, DRAC
Elodie CASSAN, CD46
 
 
Exactement un an après la réunion de lancement du projet de restauration de la salle capitulaire de L’Hôpital-Beaulieu, cette réunion a permis de faire le point sur les actions menées avec notamment le choix d’un maître d’œuvre (Agence Stéphane Thouin) pour l’étude de diagnostic, un dossier de demande de subvention déposé et de se projeter sur le calendrier 2019.
Francis Kovacs rappelle l’urgence des travaux pour enrayer les dégradations et d’éviter deux hivers sans action pour stabiliser le bâtiment.
La DRAC propose que dans ce contexte, un avenant de travaux de stabilisation soit rajouté au dossier de demande de subvention en mettant la Région dans la boucle et en saisissant  l’UDAP.
Relevé de décisions
L’association demandera à l’Agence Thouin de chiffrer un avenant de travaux qui sera rajouté au dossier de demande de subvention
Au regard de l’augmentation budgétaire, le CA de l’association validera le nouveau budget à intégrer dans la demande qui sera renvoyée à Elodie Cassan et la Région.
La DRAC et le CD46 examineront comment prendre en compte la mise en place des subventions et leur validation.
Françoise Delmond contactera l’Agence S. Thouin sur les travaux de sécurisation.
Julien Ollivier contactera Francis Kovacs pour préparer une demande de fouilles sur le site.
L’ensemble des présents de la réunion se prononce pour atteindre l’objectif de démarrer l’étude de diagnostic et les travaux de sécurisation début mars.
Pour plusieurs raisons, il est aussi urgent de donner une visibilité sur la restauration du bâtiment: une réunion publique d'information sera organisée courant 2019.

FETE DE SAINTE FLEUR 2018
ATTENTION A LA DATE: SAMEDI 6 OCTOBRE

Programme de la fête de Sainte Fleur 2018
EXCEPTIONNELLEMENT 
Date : Samedi 6 OCTOBRE 2018


 
Cette année, la fête de Ste Fleur a été sobre, sans le repas traditionnel du fait des travaux du Foyer Rural.

Les exposés sur Ste Fleur, la Vénérable Galiote de Ste Anne de Vaillac et l'histoire des 500 ans du monastère de L'Hôpital-Beaulieu ont beaucoup intéressé les auditeurs dont les représentants de l'Ordre de Malte.

Pendant la messe, l'évêque de Cahors, Mgr Camiade a béni le grand tableau de Ste Fleur restauré en 2018 avec des subventions des collectivités et daurénavant visible dans le coeur de l'église St Julien d'Issendolus.
A noter aussi qu'avec un don privé, la plaque dédiée à la Vénérable Galiote de Ste Anne, décédée il y a 400 ans, a été redorée.

La fête de Ste Fleur 2019, se déroulera les 6 et 7 octobre.





Figure de droite:
Tableau de Ste Fleur restauré et installé dans le choeur de l'église début juillet 2018 (2,3mx1,5m)

 ASSEMBLEE GENERALE 2017 DU 18 MAI 2018 
Foyer rural - Issendolus


36 votants (26 présents et 10 pouvoirs)/48 sociétaires

Rapport Moral AG 2017
18 mai 2018

Depuis la dernière  AG du mois de mai 2017, notre association a entrepris plusieurs actions concernant le changement de nom et de statuts, la restauration de la salle capitulaire, la création d’un site web, l’élaboration d’un itinéraire pédestre touristique et culturel, la documentation et l’historique du couvent de L’Hôpital-Beaulieu.
1-Changment de nom et de statuts
  • Suite à l’assemblée générale extraordinaire 2016, l’association a changé officiellement de nom et modifié ses statuts, même si le nouveau nom est trop long pour la banque et la MAIF qui ont conservé « les Amis de Ste Fleur » ;
  • Ceci a nécessité la mise en œuvre administrative auprès de la Préfecture et du Journal Officiel.
    Nous n’avons pas constaté une augmentation substantielle d’adhérents que le nom trop religieux rebutait, au contraire.
    2-La salle capitulaire
  • L’association est devenue propriétaire de la salle capitulaire avec un accès en servitude au mois de septembre dernier. Nous avons officialisé cela lors de la fête de Ste Fleur le 8 octobre dernier en présence d’une soixantaine de personnes dont des représentants de l’Ordre de Malte (les élus invités n’ont pas daigné répondre à l’invitation qui leur était faite à part  M. le Maire d’Issendolus et Mme la Conseillère Générale qui sont aussi membres de l’association). Je les remercie pour leur intervention lors de cette cérémonie conviviale au cours de laquelle, nous avons remis une plaque de remerciements à la famille Delsahut pour le don de la salle capitulaire.
  • L’accès à la propriété foncière impose aussi quelques devoirs notamment en matière  de sécurité. Nous avons donc négocié deux contrats avec la MAIF de responsabilité civile et le risque concernant l’accès à la salle. L’accès est limité à 50 personnes avec interdiction de pénétrer tant que le risque lié aux chutes de pierres est avéré; une corde et une signalétique matérialisent cette interdiction. De plus, l’accès n’est possible seulement accompagné d’un membre de l’association.
  • Par ailleurs, l’association sera imposée comme propriétaire foncier.
  • L’association a été à l’initiative d’une réunion le 4 décembre en mairie d’Issendolus afin d’initier le projet de restauration avec tous les acteurs. Etaient présents :
  • M. le maire, Mme la conseillère départementale, le Gd Figeac avec les agents responsables du patrimoine, les affaires culturelles de Toulouse et Cahors avec notamment la vice-Présidente de la DRAC Occitanie, M. Bru, agent du Conseil départemental pour le patrimoine. J’en profite pour encore une fois pour saluer son rôle dans la création de notre association et ainsi que de ses conseils avisés. Il nous a maintenant quitté pour effectuer une formation de conservateur du patrimoine à Paris, mais assure vouloir rester informé du projet de restauration qu’il a toujours souhaité. Le CR de cette réunion se trouve sur le site de l’association. Une chose importante à retenir est que le projet de restauration a pour objectif à terme, d’être en mesure d’accueillir du public pour un concert de musique de chambre.
    -   Suite à cette réunion, Mme Loeuille du Gd Figeac, nous a transmis une liste d’architectes du patrimoine, dans laquelle, avec Jacques Audoin, nous en avons retenu trois pour proposer un devis d’étude préliminaire et de diagnostic sanitaire. Ils sont bien sûr venus visiter le site avant la fin janvier. Le cahier des charges promis par le DRAC est arrivé fin avril et leur a été  immédiatement transmis. Il serait dommage que ce retard perde une année budgétaire, car nous n’obtiendrons les propositions que pour fin août alors que lors de la réunion du 4 décembre, tous étaient d’accord pour que les travaux indispensables de mise hors d’eau soient effectués rapidement. Par ailleurs,  je m’interroge au regard de la rédaction de ce cahier des charges comment discriminer les trois candidats mis en concurrence. Il conviendra de réunir une commission d'analyse des offres.
    -   Présentement, nous sommes donc dans l’attente des propositions des architectes qui ont 4 mois pour nous la faire parvenir, soit fin août.
    -   En parallèle, nous avons commencé à saisir les présidents du Gd Figeac et du Conseil Général afin de les sensibiliser et leur demander la démarche à suivre pour ouvrir une ligne budgétaire en vue du financement de l’étude et de la mise hors d’eau. Seul, le Président du Gd Figeac a répondu. Même si je ne suis pas expert en dialectique politicienne, cela ressemble fort à une forme de non-recevoir. Bref, affaire à suivre donc, et sans doute, faudra-t-il demander un rendez-vous à ces messieurs, mais on ne baisse pas les bras. Quant au Conseil Régional, la DRAC nous assure de son soutien.
    - Des demandes de visites de groupes nous sont adressées ou pas (parfois, on les apprend par le journal). Je crois qu’on doit mettre comme ligne de conduite que les demandes de visite passent par Jacques Audoin, responsable pour l’association de la salle capitulaire, ou moi-même à défaut, responsable en tant que président de la sécurité du site. Par ailleurs, je propose que les groupes qui visitent fassent un don de 1€/personne et que les explications données le soient par des personnes compétentes. On pourrait d’ailleurs prévoir un calendrier de quelques visites publiques annoncées par voie de presse ou media. Certains groupes veulent associer la visite de l’église d’Issendolus à la salle capitulaire comme cela s’est fait pour l’association des aînés de St Céré qui avait affrété un car. Si de votre côté, vous connaissez des groupes ou associations intéressés, voire écoles (gratuité), faites-le nous savoir afin de prendre rendez-vous. La visite peut comprendre l’histoire du couvent qui couvre plus de 500 ans dans des contextes souvent mouvementés, sur l’architecture du XIIIe au XVe, sur les personnalités remarquables comme Ste Fleur, Galiote de Ste Anne ou les prieures souvent issues des grandes familles du Quercy. On pourrait même envisager un tour comprenant L’Hôpital, Assier, le site des Fieux (difficilement ouvert), le château de Vaillac etc…
    3-Un site web
    Nous avons mis en place un site web : www.patrimoine-issendolus.fr qui met en ligne tout ce qui concerne le patrimoine d’Issendolus dont bien-sûr, la salle capitulaire, le site martyre de Gabaudet et bien d’autres thèmes dont la flore et la faune et les archives disponibles.
    (cf démo)
    Si vous ne l’avez pas fait, je vous invite à le parcourir et surtout à me faire parvenir vos remarques, toute photo ou tout document qui concerne notre patrimoine matériel ou immatériel. Ce site doit vivre et être en constante co-construction afin de le rendre attractif et non statique. Normalement il devrait être accessible également via le site de la mairie d’Issendolus. Vous y trouverez aussi des informations sur les projets en cours et nous y inclurons le rapport moral des AG. Vous pouvez interagir avec ce site via la page dédiée.
    A ce sujet, je remercie Christiane Cayrol, Valérie Payrol, la famille Delsahut pour leurs contributions. Il y a un gros travail documentaire à effectuer sur lequel je reviendrai.
             4- Un parcours pédestre
    Sur le site, vous pourrez aussi découvrir un parcours pédestre (ou VTT) imaginé par Thierry Maillard et qui passe par une trentaine de points remarquables du patrimoine de la commune.
    L’idée consiste à être membre d’un réseau d’associations patrimoniales qui mettent leur patrimoine communal en valeur sur l’axe Figeac-Rocamadour autour du GR6. Mme Loeuille du Gd-Figeac m’a fait savoir que le concept l’intéressait, mais à ce jour il n’y a rien de concret. C’est bien entendu, un axe à creuser avec les associations semblables à la nôtre. Quant au contenu, il est tout simplement très riche. Un vrai projet touristique et culturel pourrait voir le jour.
    La dimension souterraine très riche est aussi à prendre en compte est nécessite que quelques experts (existant dans l’association) ou sur la commune s’en occupent.
            5-Les archives
                    Impossible de s’investir dans le patrimoine sans archive ou documentation.
    Nous avons donc décidé avec les responsables de la bibliothèque communale dont Mme Aline Brunet de réserver une place pour les archives et documentations liées au patrimoine communal afin que tout à chacun y ait accès. Il faut commencer cette démarche avec l’existant.
    Plusieurs documents, livres ou archives existent pour l’instant chez des particuliers, mais beaucoup d’autres sont à aller chercher dans différents lieux où ils sont archivés. Pour cela, il faut que certains s’investissent et fassent la démarche d’aller aux archives à Toulouse, à Cahors, à la BN ou d’autres lieux comme aussi la mairie d’Issendolus (dans tous ces lieux, l’association est présente à travers quelques membres). C’est un travail important, mais plein de richesse. Bien entendu, nous étudierons comment rembourser des frais de déplacement et de copie sur un voyage préparé. Mais comment faire l’impasse sur des informations qui nous font mieux comprendre notre patrimoine et le sens de notre action ?
    A ce sujet, j’ai rédigé une vingtaine de pages sur l’histoire du couvent et qu’il sera possible de consulter dès qu’elle sera aboutie.
    Cette année, c’est aussi l’anniversaire des 400 ans de la mort de Galiote Ste Anne de Ginouillac, Gourdon, Vaillac morte en 1618 dont les reliques sont dans le mur nord de l’église et qui fut supérieure du prieuré des Fieux, près de Miers, puis prieure du Couvent de L’Hôpital. Elle fut aussi une grande réformatrice de sa communauté pour revenir aux valeurs fondamentales de l’Ordre des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem.
    Une journée lui sera consacrée le 24 juin prochain, fête de St Jean-Baptiste (St patron des Hospitaliers) et jour de sa mort. Cette journée déroulera d’abord au château de Vaillac, près de Montfaucon, lieu de sa naissance et sera organisée par Jacques Audoin qui va vous en dire quelques mots. La journée intègre aussi une visite du gisant de Galiote de Ste Anne au château d’Assier.
    Conclusion
    Ce n’est pas à moi de dire que cette première année opérationnelle de l’association a été très riche. Je ne peux que dire qu’elle l’aurait été encore plus avec quelques investissements des sociétaires. Il y a beaucoup à faire. Nous essaierons de publier une liste de tâches contenues dans le temps et qui peut permettre à chacun d’amener une goutte de contribution car avec des gouttes, on fait des fleuves.
    L’année qui vient sera capitale pour le projet de la salle capitulaire. En effet, on va rentrer (du moins je l’espère) dans le concret des actions à mener avec leur hiérarchisation et surtout leur coût, ce qui entraînera  des dossiers de plaidoyer à rédiger et des financements à trouver avec beaucoup de rendez-vous pour convaincre. La recherche de financement de nos projets passera forcément par une stratégie qui intègre l’élaboration des dossiers de subventions (qui ne dépassent jamais 80%), la mise en place de crowfunding et de recherche de mécénat.
    A ce sujet, si vous avez des connaissances qui sont susceptibles de contribuer à du financement, n’hésitez pas à nous en parler pour caler une démarche à leur égard.
    J’ai la réelle conviction que l’on peut atteindre nos objectifs, mais en équipe.
    Merci de votre attention, et maintenant place au vote d'approbation comme le demandent nos statuts.

    Francis Kovacs
    Président.
     
    Vote à l’unanimité en faveur du rapport moral

    Présentation du rapport financier avec un solde positif, notamment dû aux recettes de la fête de Ste Fleur, approuvé à l'unanimité.
    L'AG approuve le maintien de la cotisation à 10€

    Discussion
    Les échanges mettent en évidence les points suivants:
    - La signalétique de la salle capitulaire est à mettre en place, les pèlerins passent à côté.
    Le président répond que ce sera fait quand l'accès à la salle capitulaire pourra être en  libre accès. En attendant un numéro de téléphone pour visiter peut-être installé.
    Le changement du GR6 n'est pas du ressort de l'association. Son changement a été fait fin 2014 alors que l'association n'existait pas suite à l'instruction de la Fédération Francaise des chemins de grande randonnée. Cependant, les témoignages du cahier dans l'église sont éloquents sur le changement.
    - Organisation de visites officielles de la salle capitulaire au cours de l'année. L'AG approuve que ces visites doivent faire l'objet d'un don de 1€/personne et qu'elle doivent être encadrée par des personnes compétentes. Un calendrier de visites trimestrielles sera établi et publié.
    L'association essaiera d'être répertoriée pour la journée du patrimoine notamment dans le cadre du 20e anniversaire des Chemins de Compostelle.
    - Une fiche de synthèse de l'histoire du couvent de L'Hôpital-Beaulieu sera éditée.
    - Le président souhaite intégrer l'action patrimoniale de l'association dans un cadre plus large autour du chemin de Figeac à Rocamadour avec les associations patrimoniales concernées. Des contacts seront établis pour rendre encore plus attrayant le GR6.


     
  •  

    JOURNEE DU 24 JUIN 2018, St Jean Baptiste, colloque de commémoration de Galiote de Ste Anne Gourdon-Ginouillac-Vaillac, prieure des Fieux et de L'Hôpital-Beaulieu, réformatrice (1588-1618)
    Très belle journée suivie par une quarantaine de personnes accuillies au château de Vaillac par le comte G. d'Antin de Vaillac.
    Trois interventions :
    - Yoan Mattalia, universitaire "Lesmonastères de l'Hôpital-Beaulieu et des Fieux au temps de Galiote de Ste Anne"
    - Jacques Audoin, "La vie de Galiote deGourdon-Genouillac-Vaillac"
    - Patrice Foissac, président société des études du Lot, "Les difficiles réformes de L'Hôpital-Beaulieu au XVIIe siècle"
    Pour honorer St Jean Baptiste, messe dite par le P. Tardivy, chapelain de l'Ordre de Malte en la chapelle du château.
    Pique-nique sous les arbres.
    Visite du château de Vaillac.
    Déplacement au château d'Assier: gisant de Galiote de Ste Anne.


    Remerciements à Jacques Audoin, Grand organisateur de la journée.
    Remerciements au comte de Vaillac, pour son accueil chaleureux et passionné.



    CR -réunion du 4 décembre 2017 avec la DRAC: lancement du projet de restauration 

    COMPTE-RENDU DE REUNION - ISSENDOLUS
    Objet : Projet de restauration de la salle capitulaire (1236-1792) de L’Hôpital-Beaulieu, Issendolus
    Date : 4 décembre 2017 10h30-12h30
    Lieu : Mairie, Issendolus 46500
     
    Présents :
    Laurent Guyard, CD 46
    Nicolas Bru, CD 46, Mission Patrimoine
    Hélène Penin, CD 46, Médiation Patrimoine
    Caroline Mey, CD 46, Conseillère
    Julien Ollivier, DRAC-SRA
    Jacques Audoin,  Ass. Coordination du projet
    Catherine Marlas, PNRCQ, CD 46, élue, excusée
    Hélène Loeuille, Grand-Figeac, mission patrimoine
    Benjamin Philip, Grand-Figeac, service patrimoine
    Valérie Gaudard, DRAC-CRAMH
    Françoise Delmond, DRAC-CRMH
    Manon Vidal, DRAC-CRMH
    Benoît Guillaume, UDAP 46
    Patric Dellac, maire d’Issendolus
    Francis Kovacs, Assoc., Président
     
    =======================================
     
     
    INTRODUCTION (F. Kovacs, C. Mey, J. Audoin)
     
    Suite à l’acquisition par l’association pour le patrimoine matériel et immatériel d’Issendolus, L’Hôpital-Beaulieu et Ste Fleur, créée en 2016, de la salle capitulaire (1236-1792, classée aux MH en 1921) située à L’Hôpital-Beaulieu, commune d’Issendolus, il est maintenant envisageable de constituer un projet de restauration de ce monument remarquable à bien des points de vue. Dans cette optique, la direction de la DRAC, le CD46, le Gd Figeac, la commune d’Issendolus et l’association se sont entendus pour une réunion avec toutes les parties concernées afin de se mettre d’accord sur l’objectif du projet et la méthodologie nécessaire à sa mise en œuvre.
     
    Après une introduction succincte de l’objet de la réunion par le président de l’association F. Kovacs, de la genèse  de la démarche par C.Mey et de l’intérêt patrimonial de la salle capitulaire par J.Audoin, un tour de table permet de mettre en évidence :
    1-la volonté d’agir vite notamment au regard des dégradations du bâtiment, avant qu’il ne soit trop tard ;
    2-sur proposition du président, un consensus qui semble atteignable à terme, d’accueil du public qui pourrait se matérialiser par un concert de musique de chambre dans la salle capitulaire.
     
    COMPETENCES DE LA DRAC
     
    V. Gaudard présente les compétences de la DRAC et de ses différents services avec leur déclinaison départementale. Les services de la DRAC accompagnent le projet et soutiennent la maîtrise d’ouvrage (dans le cas présent l’association) en termes de méthodologie, de réglementation et d’instruction des dossiers de financement.
    Les services les plus concernés par le projet sont le CRMH, le SRA et l’UDAP.
     
    Le projet devra d’abord entreprendre une phase d’étude avec un architecte du patrimoine figurant dans les listes du ministère de la culture. Cette étude aura pour objet un diagnostic sanitaire suivi d’un calendrier pluriannuel des différentes étapes de travaux qui jalonneront le programme avec leurs coûts associés. La priorité devra porter sur l’urgence des travaux nécessaires à l’arrêt de la dégradation de l’édifice, ce qui permettra d’envisager plus sereinement les travaux pour l’atteinte de l’objectif qui pourront s’étaler dans le temps.
    Les services de la DRAC peuvent aider à l’élaboration du cahier des charges de l’étude. Durée estimée de sa rédaction 3-4 mois. En parallèle, l’association devra choisir un architecte du patrimoine qui pourra être aussi le maître d’œuvre des travaux. Il faut compter deux mois pour obtenir une réponse de l’architecte.
     
    FINANCEMENTS

    V. Gaudard rappelle aussi les compétences de la DRAC en termes de financement.
    L’Etat (avec le CG et la Région) peut aider pour des travaux de conservation, de restauration et d’entretien, par contre il n’intervient pas sur l’exploitation en termes d’aménagement touristique ou d’accueil. Pour tenir l’objectif recherché, il faudra élaborer deux dossiers, un portant sur la restauration, l’autre sur l’exploitation. Mme Gaudard insiste aussi sur les temps de validation par les services entre les différentes étapes.
    Un consensus approuve un objectif de début des travaux urgents à l’automne 2018.
     
    Concernant l’étude, les subventions possibles et plafonnées sont les suivantes :
    Etat : 40%  Département : 15% ce qui n’empêche pas de prospecter la région Occitanie via le guichet unique sur internet.
    Concernant les travaux :
    Etat : 40% Département : 15% Région : 15% soit au maximum 70%
     
    En ce qui concerne les nouvelles dispositions pour les communes de moins de 2000 habitants (ce qui est le cas) et qui annoncent des montants de subvention à 80%, il n’y a pour l’instant aucune décision d’application.
     
    B.Philip intervient suite à une question sur le soutien possible de la communauté de communes du Grand-Figeac en cours de labellisation en Pays d’art et d’histoire. Aujourd’hui, le Grand-Figeac a mis en place un fond de concours exceptionnel pour des programmes de restauration de monuments historiques sous maîtrise d’ouvrage des communes. Trois grands projets sont aujourd’hui concernés : Marcillac, Espagnac et Assier. Il paraît important que la communauté de communes soit informée de l’avancée du projet de restauration de la salle capitulaire de l’Hôpital-Beaulieu. Un courrier en ce sens peut par exemple être adressé au président de la communauté de communes.
     
     
     
    ACTIONS A COURT TERME
     QUIQUOIQUAND
    Association F.KovacsCourriers vers la DRAC, l’UDAP, le Conseil Départemental et le président Malvy pour les informer du lancement d’un projet de restauration de la salle capitulaire de L’Hôpital-Beaulieu<31/12/2017Association
    J. Audoin Rédaction du contenu historique du projet et de son intérêt patrimonial<31/12/2017
    Association F.Kovacs et J. Audoin Recherche d’un architecte du patrimoine<31/12/2017Association+DRACRédaction cahier des charges de l’étape étude<31/03/2018
    Association Examiner avec les propriétaires l'accès autour de la salle capitulaire 
    Association+Gd Figeac Examiner comment le projet peut être instruit ; rôle de la communauté de communes 
    Association Recherche de financements Dès maintenant 

    Françoise Delmond et Manon Vidal seront les interlocutrices côté DRAC, Julien Ollivier interviendra sur les actions qui concernent le service archéologie.

    La réunion se termine par une courte visite de la salle capitulaire.


     



    Créer un site
    Créer un site