Association Patrimoine Matériel et Immatériel de l’Hôpital-Beaulieu, Issendolus et Ste Fleur

Chantier de la salle capitulaire

Depuis 2016, notre association est devenue propriétaire et a pris en main la maîtrise d’ouvrage de la restauration de la salle capitulaire du couvent des moniales de l’Ordre des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem de L’Hôpital-Beaulieu (1236-1793). Cette dernière, classée au MH en 1921 était menacée de ruine.

Cette restauration qui s’étale de 2019 à 2025, est organisée en plusieurs phases, chacune d’ente elles faisant l’objet de recherche de financements spécifiques.

  • L’étude de diagnostic (2019-2021) permettant de décrire le phasage et les lots de travaux, d’estimer le budget nécessaire à la restauration. Elle inclut aussi le dossier de demande d’autorisation de travaux et la prise en compte des prescriptions émises par la DRAC.
  • Phase 1 2022 : Consolidation de la structure, restauration des brèches, mise sur cintre des architectures, désamiantage et couverture provisoire (photos)
  • Phase 2 2023 : Maçonnerie et restauration des ouvertures extérieures, chaînage de la structure (photos)
  • Phase 3-a 2024 : Maçonnerie et restauration des voûtes intérieures (photos)
  • Phase 3-b 2025: Fin des restaurations intérieures (colonnes et chapiteaux) et couverture définitive (photos)
  • Mise en valeur et rayonnement du site : projet en cours de définition

L’inauguration de la restauration de la salle capitulaire est prévue le 5 octobre 2025 (fête de la Ste Fleur).

Les phases de la restauration proprement dites ont fait l’objet d’un financement du maillage de la Mission Bern (155 k€) en 2021 et d’un soutien financier public de la part de l’Etat par l’intermédiaire de la DRAC Occitanie (40%), du Conseil Régional d’Occitanie (20%) et du Conseil Départemental du Lot (15%). En outre, un mécénat de 46 k€ a été mis en place par la Fondation de l’Ordre de Malte et de la Région Nord Midi-Pyrénées du Crédit Agricole.

Suite à consultation, les entreprises

  • Agence Stéphane Thouin, architect du patrimoine, pour la maîtrise d’œuvre,
  • SGRP, société gersoise de restauration patrimoniale pour la maçonnerie
  • Entreprise Duplouy, pour la couverture
  • La Cellule Archéologique du Conseil Général du Lot, pour l’archéologie préventive,

ont été retenues comme mieux disantes.

Phase 1

Reconstitution en 3D :

Phase 2